Actions & Témoignages

Partagez vos expériences, inspirez des bénéficiaires et des bénévoles

La vallée d’Aspe

KIFUBON offre des livres à l’issue d’un Programme d’Éducation pour la Paix.

L’association Fêtes de la Paix a mené ce programme auprès de jeunes en difficultés dans le cadre de ses Ateliers de la Paix.

~ Quand le cœur tend l’oreille ~

C’est la deuxième fois que nous nous trouvons en vallée d’Aspe pour animer un Programme d’Education pour la Paix pour un groupe de huit jeunes. Cette fois ci nous approfondissons cinq thèmes : Conscience de soi, Force Intérieure, Compréhension, Dignité et Choix.

Plus...

Ceux qui avaient déjà participé la dernière fois (c’était en Mai) participent plus volontiers cette fois même si certains ont des difficultés de compréhension ou d’expression. Ces jeunes (entre 13 ans et 20 ans) ont été bien bousculés par la vie, par leur famille même souvent et sont accompagnés par deux éducatrices. Il y a donc des « freins » qu’il faut mettre de côté, patiemment. Il a fallu aussi aider les éducatrices à comprendre qu’il n’allait pas être question de savoir quoi faire ou comment se comporter mais que Prem Rawat allait seulement évoquer ce qui en eux pouvait leur permettre d’avoir une belle vie, plus réelle, plus humaine.

Donc c’est par petites touches que chacun se met à l’écoute de son cœur. J’ai envie de leur dire « Prenez votre temps, ne soyez pas pressé, ça prend toute une vie ».

En effet comment imaginer surtout aujourd’hui au milieu d’une débandade mondiale généralisée qu’individuellement s’il le veut chacun peut être à l’écoute de son cœur et réellement vivre sa vie, l’apprécier le plus possible ?

C’est pour eux à vérifier et pour nous à suivre …

Le séjour a été une sorte de montée en puissance dans les prises de conscience, pour les jeunes, pour les éducatrices et pour moi aussi. La participation difficile à obtenir au début a ensuite navigué de l’un à l’autre.

Certains ont vraiment exprimé avoir progressé et en tirer profit. D’autres ont exprimé avoir apprécié mais ne pas toujours comprendre ce que ça pouvait leur apporter. Beaucoup de beaux moments et en particulier quand j’ai pu leur annoncer que l’association Kifubon France allait offrir à chacun le livre « Quand le désert fleurit » de Prem Rawat. Quand les yeux brillent comme ça, ça ne trompe pas …

Un mois plus tard voici le retour de l’équipe éducatrice : pour une bonne partie des jeunes on observe un changement positif, certains se mettent à se prendre plus en main, à faire les choses et pas seulement les dire, à prendre les choses à cœur et sérieusement. Pour d’autres leur positionnement vis à vis des autres change dans le bon sens : plus de confiance en soi. Nous sommes tous d’accord que la préparation est très importante, autant pour le programme que pour les aspects techniques. En conclusion il y a dans ces ateliers un potentiel énorme, il y aura des conséquences c’est sûr. Certaines sont déjà visibles et d’autres viendront plus tard.

La question qui se pose : qu’est-ce qu’on fait pour continuer ?

– Claude pour l’équipe des Ateliers de la Paix

Le puzzle

Ce puzzle a été créé par Kifubon Italie d’après une histoire de « Quand le désert fleurit ». La version française de ce puzzle est disponible au même titre que le livre.

« J’ai bien aimé de faire ce puzzle, il était très chouette. C’était super de le faire à l’extérieur. Je me suis bien amusée avec mon frère. Le texte est très beau et d’après moi, le message de ce texte veut dire : ce n’est pas parce qu’on est différent qu’on est inutile. Ce serait bien qu’il y ait d’autres puzzles des histoires du livre. »

– Témoignage d’une petite fille sur le puzzle « la jarre percée » de Prem Rawat.

La traversée du désert

Quand le désert fleurit par Prem Rawat

Qui n’a pas déjà vécu une (ou des) traversée du désert, se sentant alors seul,
emprisonné, ou oublié par la Vie ?
Et puis un jour, une personne qui vous veut du bien (un ami au vrai sens du terme)
vous fait connaître ce livre,
vous le lisez, le relisez…
et votre désert commence à fleurir !
C’est un livre qui vient du cœur,
va au coeur,
parle à votre cœur,
quels que soient votre âge, votre origine ou votre condition.
Vous avez alors envie de le partager, de le conter, de le dessiner, d’en discuter,
bref, de le diffuser !
Et vous savez pourquoi ?
Pour la Paix qu’il a fait fleurir en vous.
C’est mon histoire avec lui, et je n’en suis qu’au début !
Merci à Kifubon.

– Delphine Z.

Une lecture ouverte

« Quand le désert fleurit… Au pays des mots vendredi soir, nous étions une dizaine de personnes accueillies chaleureusement dans une petite salle de la librairie.

La lecture des contes a ouvert les échanges et les réflexions dans le respect de l’autre avec une fine compréhension des métaphores :

Ce livre est extraordinaire de vérité, il ne me quittera pas !

Une expérience extrêmement riche, à refaire et à approfondir autour du thème de la paix ! a confié la libraire. »

Un vendredi à la librairie « Au pays des mots » à Argelès-Gazost.

 

Le livre en Braille

« Quelle merveilleuse idée d’éditer en braille le livre « Quand le désert fleurit… » de Prem Rawat.
C’est un excellent cadeau à offrir à une personne handicapée et Kifubon prouve que les mal et non-voyants ne sont pas oubliés. Ainsi ces derniers auront sous les doigts les mots de sagesse de cet Ambassadeur de la paix.

Plus...

La lecture en braille papier d’un livre permet d’avoir une relation directe avec l’auteur, c’est beaucoup plus agréable.
Grâce au système braille, les déficients visuels du monde entier peuvent accéder au travail, aux loisirs et à une autonomie dans le quotidien.Il existe deux sortes d’écriture braille :
– L’intégral (ex. : bonjour)
– L’abrégé (ex. : bj)

De mon côté j’ai fait tout ce que je pouvais pour m’assurer que ce livre (en format livre audio) soit au catalogue des 2 médiathèques françaises spécialisées pour les personnes pour qui la lecture est difficile du fait de leur handicap :
– La médiathèque Valentin Haüy (AVH) offre un catalogue en ligne sur le site Eole.
– La B.N.F.A. (Bibliothèque Numérique Francophone pour Aveugles).

Il est disponible aussi en braille électronique, l’avantage est le gain de place mais l’achat d’une plage braille reste très onéreuse et la lecture avec une plage dactyle reste froide et l’on découvre l’écrit lettre par lettre. Pour cela, il faut être inscrit et fournir une carte d’invalidité ou un certificat médical prouvant l’incapacité de la personne d’être empêchée de lire, non-voyant, mal voyant, déficient intellectuel ou handicapé moteur. Cette adaptation ne peut être utilisée que par la personne qui l’a empruntée et ne doit en aucune manière être transmise à un tiers de quelque façon que ce soit. »

– Un ami non-voyant

À la Litote

À la Litote autour du livre « Quand le désert fleurit … »

« Plic ploc !!! il pleuvait ce soir-là… et quelle belle idée de se blottir dans cette charmante librairie pour partager ensemble quelques contes autour du livre de Prem Rawat.

Plus...

« J’ai beaucoup apprécié les partages chaleureux, la simplicité des échanges, les regards bienveillants, les cœurs ouverts, le son de la vielle, la légèreté et la profondeur si bouleversantes et devenues si rares.
Oui, faisons des contes de Prem des petites graines car ils touchent le cœur de l’homme. C’est quand la prochaine ? » – D.S.

___________

« Les échanges étaient très agréables tout en étant profonds. Les lectures à voix haute des petits contes philosophiques et métaphoriques étaient portées par des lecteurs qui ont su partager le plaisir qu’ils prenaient à les lire. Une fois encore, légèreté et profondeur ont fait bon ménage. » – H.K.

___________

« Ce fut juste une soirée délicieuse ! Enrichie par la diversité d’âge, vraiment une belle expérience à renouveler sans aucun doute.
C’était super et il en reste quelque chose d’indéfinissable mais pourtant bien réel et très agréable !!!
Merci à toutes et à tous pour ce moment de partage. » – L.P.

___________

« J’ai adoré la participation sincère des personnes, entendre ma fille parler ainsi avec le cœur, découvrir les personnes de Kifubon, la belle écoute, pouvoir jouer un morceau de musique, lire un conte ou plus et que cela se passe dans une librairie. » – N.B.

___________

« Il y avait la libraire et son mari, gentils, sérieux, serviables et toute une petite bande aux yeux pleins de douceur et d’émerveillement pour qui tout est prétexte à réjouir le cœur.
Des paroles s’échangeaient, bavardes, précises, amoureuses, osées, profondes. La jeune fille très jeune, amusée par ces adultes si maladroits, devenant celle qui savait dire leurs problèmes. Chacun/e avait sa place.
Une quinzaine d’êtres humains autour d’un livre rare, précieux, « Quand le désert fleurit et autres graines de vie » de Prem Rawat. » – C.A.

___________

– C’était en novembre à Vic-en-Bigorre, à la librairie la Litote.

Une médiathèque

« Quand le désert fleurit… » est un petit ouvrage qui fait du bien et qui mérite d’être diffusé, lu, entendu le plus largement possible.
Il apporte une tranquillité d’esprit, une paix intérieure considérable et permet de prendre une respiration profonde entraînant une réaction de relaxation dans le corps et l’esprit.

Merci, merci à l’auteur Prem Rawat pour cet instant de paix. »

– Une responsable de la médiathèque de Maubourguet

Le livre en braille

« Ce livre nous fait partager de bons sentiments tendant vers une recherche de convivialité et de fraternité. Facile à lire pour des enfants et pouvant amener à des discussions. »

– Relectrice du Centre de Transcription et d’Édition en Braille

« À l’image des Fables de Jean de La Fontaine, recueil d’histoires qui relativise notre point de vue sur la vie et met en avant les différentes interprétations de chaque personne en fonction de son vécu et de ses valeurs morales. »

– Transcriptrice du Centre de Transcription et d’Édition en Braille

Un conteur

« Je suis conteur et j’apprécie le livre « Quand le désert fleurit… »

Ce livre est très spécial, quand on l’offre on ne sait pas quel chemin il va parcourir.

Je l’ai offert à une amie pour son anniversaire. Son père, venu d’Afrique en vacances chez elle, l’a immédiatement regardé. Il lui apprit que sa grand-mère était conteuse en Afrique. Devant son l’enthousiasme, elle lui a donné le livre pour son retour chez lui avant même de le lire elle-même. Ce livre est maintenant au Cameroun ou en Côte d’Ivoire ! Et qui sait quel trajet il va faire ? »

– Un conteur qui apprécie le livre « Quand le désert fleurit »

Une bibliothèque

« On est ravi ! Le livre « Quand le désert fleurit… » nous a plu énormément, nous allons le faire connaître. Si je devais mettre une note ce serait : Méfiez vous de ce livre. il risque de vous mettre de bonne humeur. »

– Une directrice de bibliothèque à qui a été offert un livre

Un marché en Provence

« Je vends sur les marchés, dans des villages autour d’Avignon et Bagnols-sur-Cèze, des jeux, des jouets en bois ainsi que des livres pour la jeunesse et tout public. Au mois de mai j’ai commencé à vendre le livre « Quand le désert fleurit… » de Prem Rawat.

A ce jour j’ai vendu 24 livres dont 3 en version anglaise « Peace is Possible ».

Plus...

Je présente le projet KIFUBON lorsque je le vends sur les marchés. J’ai pu présenter ce projet à la directrice d’une bibliothèque que je connais et à 2 associations.

Je suis très reconnaissante de pouvoir contribuer au beau projet KIFUBON et de rencontrer des gens éclairés touchés par la lecture de quelques phrases de ce livre. »

– Marchande sur un marché en Provence

Bibliothèque d’une prison

« J’ai distribué une dizaine de livres auprès de bibliothèques locales situées des deux côtés de la frontière dans le nord de la France.

Voici l’un des retours reçu de la bibliothèque d’une prison française :

Bonjour Madame,
Le responsable de l’accueil m’a remis le livre que vous m’aviez déposé à l’intention des détenus. J’ai lu ce livre, je tiens à vous remercier de ce don et suis persuadée que ce livre viendra en aide à ceux qui le liront…
… il est le bienvenu pour l’apaisement qu’il apporte et ses conseils de sérénité et le dialogue… »

– Bénévole dans une prison du Nord